Accueil

Un Territoire Remarquable

Patrimoine / Château d'Essalois

Se dressant fièrement sur son éperon rocheux et dominant la Loire, le château d’Essalois fait partie du site classé des gorges de la Loire au titre de la loi du 2 mai 1930.

Les documents écrits les plus lointains faisant mention du château remontent au XIVème siècle. D’origine inconnue, le château passe par différentes étapes de construction au fil des époques, marquant son architecture composite actuelle.

De l’une des tours ou de la cour du château, découvrez un magnifique panorama à 360° sur les gorges de la Loire et la Plaine du Forez. Des sentiers de randonnées et un GR de pays aménagés vous permettent de découvrir ce site remarquable. Un guide est en vente à l’Office de Tourisme Loire Forez.

Le Syndicat Mixte d’Aménagement des gorges de la Loire, actuel propriétaire, gère et entretient ce patrimoine ligérien. Il le met à disposition de l’Office de Tourisme Loire Forez pour faire visiter le site au public, ainsi qu’aux structures désireuses d’organiser une animation. L’accès reste libre au public tous les jours de 9h à 19h.

Le château d'Essalois se dresse sur un lieu stratégique naturellement fortifié et habité par les hommes depuis l'oppidum de défense des Ségusiaves (-170 à -25 avant JC). Le village de ce peuple gaulois s'étend alors 500 mètres en arrière du château, au lieu-dit "le Palais". La base du rempart subsiste en partie, recouverte de genêts. Des fouilles archéologiques montrent l’existence d’échanges commerciaux importants (vin notamment) avec l’Italie, antérieurs à l’occupation romaine, par la mise à jour d’amphores (vase antique de forme ovale à 2 anses, souvent en terre cuite, utilisé pour le transport de produits) et de pièces de monnaie.

D'origine inconnue

Les documents écrits les plus lointains faisant mention du château remontent au XIVème siècle :

  • A partir de 1337, Le Puy d'Essalois (Podium Deysaluyn, Mons Deyaluyn puis Suc du pré) est cité dans les chartes.

  • En 1378, Arthaud de Villedieu rend hommage au Comte du Forez "pour la maison et la tour d'Essalois qui surveillait la Loire".

  • En 1464, la tour d'Essalois appartient à Béraud de la Batie. Jusqu'à ce jour, les vestiges de cette construction primitive n'ont pu être identifiés.

Construction du XVIème siècle

Le château tel qu'il apparaît actuellement, est construit en grande partie en 1580 par Léonard de Bertrand, Maître des Eaux et Forêts à Montbrison et seigneur d'Essalois.

En 1590, le château est pillé par une troupe de ligueurs, commandée par Honoré d'Urfé. La seigneurie s'étend alors sur Chambles, Périgneux, Saint-Marcellin-en-Forez et Saint-Rambert. Elle passe au XVIIème siècle aux seigneurs de Sury-le-Comtal, les de la Veuhe puis aux Sourdis.

En 1671, Catherine d'Entraigues, veuve de Pierre de Sourdis, vend la seigneurie aux moines Camaldules du Val Jésus, qui la gardent jusqu'en 1792.

Au XVIIIème siècle, cédé comme bien national à Pierre Théollière de la Réardière, il passe ensuite successivement à plusieurs propriétaires. Il se compose alors "d'un vieux château fort, consistant en 2 tours et corps de bâtiment... abritant le granger, les bâtiments d'exploitation, les écuries, tout autour des bois, terres, prés, rochers et bruyères, d'environ 718 métérées". Cet inventaire de 1791, et la lecture des plans du relevé distinguent dans les superstructures 2 parties dont la plus ancienne est manifestement la moitié sud avec les tours rondes.

Au XIXème, la 1ère restauration a lieu

Le château est en ruine quand il est acheté vers la fin du XIXe siècle par Hippolyte de Sauzéa, avocat à Saint-Etienne, qui le restaure avec de nombreux ajouts (notamment les deux tours carrées), avant de le lèguer aux hospices de Saint-Etienne à sa mort.

Les façades Ouest et Est portent des signes (joints verticaux de reprises de maçonnerie) délimitant les 2 campagnes de construction. Les ouvrages en briques, corniches en génoises, arcatures et piedroits de fenêtres et créneaux marquent le XIXème siècle. Sur la façade Ouest : le blason d'Hippolyte de Sauzéa.

Epoque actuelle : poursuite de la restauration

En 1976, le SMAGL (Syndicat Mixte d’Aménagement des Gorges de la Loire), regroupement intercommunal des gorges de la Loire, acquiert le château d'Essalois, qui le restaure depuis 1983 au titre de site classé par la loi du 2 mai 1930 (sous la direction de M. Gilles Michelou, Architecte Conseil du SMAGL et l'égide de M. Lazar, Architecte des Bâtiments de France). L’ensemble du château d'Essalois constitue par son volume et sa position l'un des points forts du paysage des gorges de la Loire.

Bons plans

Période d'ouverture

Tarifs

Visites guidées proposées par l'Office de Tourisme Loire Forez toute l'année

Tous les jours de 9h à 19h (fermeture annuelle en janvier)

Entrée libre