Accueil

Un Territoire Remarquable

La faune / Reptiles et Insectes

Lézard vert

Ce lézard pouvant atteindre 40 cm de long est facilement reconnaissable à sa couleur verte. Il se nourrit principalement de petit arthropodes et est la proie de nombreuses espèces (chat forestier, circaète Jean-le-blanc, vipère aspic)

Lézard des murailles

Espèce commune à nos latitudes, le lézard des murailles s'observe aussi bien en milieu naturel que dans les jardins. D'une quinzaine de centimètre environ, il se nourrit de petits invertébrés (coléoptères, chenilles, orthoprtères)

Couleuvre verte et jaune

Grand serpent sombre tacheté de jaune, pupille ronde (comme toutes les couleuvres françaises), pouvant atteindre 1m40 de long. Les adultes, bien que très rapides, ne peuvent être confondus avec d'autres espèces.

Coronelle lisse

seule couleuvre vivipare de France (production de jeune déjà formé) la coronelle lisse se différencie de la coronelle girondine par un lizeré noir partant de la commisure des lèvres et allant jusqu'à la narine en passant par l'œil (le lizeré s'arrête  à l'oeil chez la coronelle girondine)

Vipère aspic

La vipère aspic se différencie des autres reptiles ligériens par la forme de sa pupille (verticale) et la forme des écailles céphaliques (petites et nombreuses chez la vipère, 9 grandes plaques chez les couleuvres).  Son alimentation est composé en grande partie de micro-mammifères. 

Azuré du serpolet

Ce petit papillon présent sur les prairies sèches de la Réserve possède un cycle de développement particulier : les larves du papillon, après s'être nourris de thym serpolet, se laissent tomber au sol et sont adoptées par des foumis du genre Myrmica qui protégeront les larves pendant une dixaine de mois jusqu'à la métamorphose en papillon

Lucane cerf-volant

Espèce typique des vieux boisements de chênes où la larve se développe pendant plusieurs années dans le bois mort dont elle se nourrit. Le mâle utilise ses mandibules surdimensionnés pour se battre et éjecter ses concurrents en période de reproduction

Libellule sympetrum à corps déprimé

Le sympétrum déprimé est probablement le sympetrum le plus rare d'Europe. Les gorges de la Loire ont la chance d'abriter l'une des plus grandes populations de cette espèce au niveau européen

Sympétrum du Piémont

Le sympetrum du piemont a une écologie très proche de celle du sympetrum déprimé. Très reconnaissable, il est la seule espèce de libellule métropolitaine à avoir les ailes barrées de noir

Manthe religieuse

Cet insecte particulièrement vorace se nourrit d'autres insectes. La manthe chasse grâce à ses pâtes dites "ravisseuses"  qui porte des piques et ont la capacité de se refermer sur elles-même très rapidement pour capturer leur proie

oedipode turquoise

Ce criquet des milieux secs et sableux est caractérisé par la couleur bleue de ses ailes, qui contraste avec la couleur grise de son corps lorsqu'il s'envole