Accueil

Les Dispositifs de Préservation

Natura 2000 / Les actions

Des actions concrètes sont réalisées chaque année pour atteindre les objectifs fixés par le DOCOB. Il peut par exemple s'agir d'actions de réouverture de milieux. Dans ce cas, le SMAGL peut proposer aux propriétaires terriens la signature d'un contrat Natura 2000 pour la réalisation des travaux. Celui-ci permet d'obtenir des financements pour les travaux occasionnés et d'engager les propriétaires dans une démarche de préservation de l'environnement.


Restauration de prairies de fauche :

Réouverture de parcelles au Baret - Saint Maurice en Gourgois

En collaboration avec un agriculteur de Saint Maurice en Gourgois, près de 3 ha d’anciennes parcelles agricoles, pâturées jusque dans les années 1980, ont été ré-ouvertes entre 2004 et 2008.

4 journées ont été nécessaires pour venir à bout des genêts à balais, églantiers et autres jeunes pousses de frênes et reconstituer une prairie similaire à celle présente auparavant. Un contrat Natura 2000 a permis de pérenniser l’action et de maintenir le milieu ouvert afin de favoriser la biodiversité par des mesures agricoles. Avec un cahier des charges précis pour mettre en place une agriculture extensive (fauches tardives sur certains secteurs, faibles chargements à l’hectare en cas de pâturage) et interdire certaines pratiques menaçantes pour le type d’habitat, le contrat a permis à l’agriculteur de bénéficier d’une compensation financière pour le respect des préconisations.

 


Entretien de landes à genêts purgatifs :

Sensibilisation à la biodivcersité et action concrète - landes de Grangent

Menacées d’embroussaillement, les landes de Grangent, caractéristiques du paysage des gorges de la Loire, font également l’objet de mesures de gestion. Un partenariat avec le lycée horticole de Montravel a été remis en place en 2014.

Comment sensibiliser à la biodiversité « grandeur nature »

Le SMAGL et le lycée horticole de Montravel ont organisé un « chantier nature » sur le site des gorges de la Loire le 30 septembre dernier. Le projet s’inscrit dans le cadre d’un stage collectif, organisé par le lycée Montravel, sur le thème de la biodiversité. Il répond à 2 enjeux majeurs : participer à une action concrète d’entretien de milieux naturels et sensibiliser les acteurs de demain à la nécessaire préservation de la biodiversité.

Apprendre...Comprendre…et Participer !

Une première journée a été consacrée à une présentation théorique sur le thème de la biodiversité de la part des 2 chargées de mission du SMAGL, suivi d’une animation « lecture de paysage », ainsi qu’une randonnée découverte de la faune et de la flore.


Le lendemain, 2 chantiers de débroussaillage manuel ont été organisés, l’un sur la commune de St Just St Rambert, l’autre en Réserve Naturelle Régionale du côté de St Victor sur Loire. Ce type d’action répond à l’objectif prioritaire de conserver en bon état des pelouses et des landes en tant que milieu naturel très riche en terme de biodiversité, puisqu’offrant le gîte et le couvert à un bon nombre d’espèces !
En effet, faute d’entretien régulier (jadis effectué par les animaux domestiques lors d’activités agro-pastorales ou par des animaux sauvages), des arbustes colonisent petit à petit ces espaces, mettant en péril l’équilibre écologique des parcelles.
Cet exercice représente donc une pratique propice à la conservation des milieux naturels, exemple d’action possible pour entretenir et conserver le paysage typique des gorges de la Loire.

Près d’une soixantaine d’élèves de 1ère (spécialité production horticole, aménagement paysager et vente) ont participé à cet événement, répartis en 2 groupes sur les 2 chantiers. Malgré le mauvais temps de la matinée, les lycéens ont travaillé d’arrache-pied et ont fait preuve de sérieux et de motivation ! Le résultat est plus que satisfaisant, 3 bennes de 10m3 ont ainsi été nécessaires pour évacuer les déchets verts.
Les lycéens ont ainsi pu observer « grandeur nature » la mise en place de mesures de préservation simples et efficaces pour agir en faveur de la biodiversité.
Un partenariat durable est envisagé entre le lycée et le gestionnaire du site (SMAGL) afin de pérenniser les actions sur les gorges et d’offrir un support favorable à la mise en pratique des enseignements.


Suivi :

Un travail important de suivi est aussi nécessaire afin d’évaluer et modifier le cas échéant l’efficacité des différentes actions.